22/1/2021
|
Communiqué

L’éducation à la sexualité mise en péril pendant la crise

22/1/2021
|
Communiqué
Recrudescence des cas d’ITSS, manque de ressources en matière de prévention et de dépistage dû à la crise de la COVID-19, augmentation de la violence conjugale, nouvelle vague majeure de dénonciations d’agressions et d’inconduites sexuelles sur les réseaux sociaux: les enjeux liés au bien-être et à la santé sexuelle de la population québécoise s’accumulent. Décidément, les besoins en termes d’éducation à la sexualité sont criants! 

Dans les écoles, les enseignant.e.s (qui se sont vu.e.s attribuer le cursus d’éducation à la sexualité sans être véritablement consulté.e.s par le gouvernement) sont débordé.e.s et n’ont donc pas toujours le temps d’aborder ces notions, pourtant obligatoires.

En attendant une plus grande collaboration entre le gouvernement, les écoles et les organismes communautaires sur ces enjeux, les membres de la Coalition ÉduSex s’unissent pour demander la mise en place de mesures qui garantissent le droit à une éducation à la sexualité de qualité à l’ensemble des jeunes au Québec. À cet effet, la Coalition lance une campagne de sensibilisation ainsi qu'une pétition pour mobiliser la population et interpeller le gouvernement à agir.

L’éducation à la sexualité: une affaire de société

L’éducation à la sexualité est l’affaire de tou.te.s les acteurs et actrices œuvrant en éducation à la sexualité, dont les organismes communautaires. Le gouvernement ne peut plus ignorer le rôle essentiel des groupes communautaires dans ces apprentissages. En effet, ces derniers soutiennent les membres du milieu de l’éducation et ont pallié au manque de contenus obligatoires pendant des années. 

Actuellement, moins de 5$ par élève et moins de deux jours de formation pour les enseignant.e.s sont accordés à l’éducation à la sexualité dans les écoles du Québec. Il faut en faire plus, et faire mieux!

De plus, nous croyons que les professionnel.le.s de l’éducation à la sexualité (sexologues et organismes communautaires) doivent être impliqué.e.s dans les décisions et l’enseignement des contenus.

Les revendications

La Coalition ÉduSex revendique que les actions suivantes soient priorisées : 

  1. Augmenter le financement des écoles et des organismes communautaires pour une éducation à la sexualité de qualité.
  2. Mettre en place des mécanismes de soutien de qualité, dont des formations initiales et continues, pour assurer la compétence et la sensibilité des intervenant.e.s aux différents enjeux abordés.
Les impacts positifs d’une éducation à la sexualité adéquate

Une éducation à la sexualité positive, inclusive et émancipatrice entraîne des changements sociétaux positifs : une réduction de la violence dans les relations intimes, une réduction des violences basées sur l'identité et/ou l'expression de genre et de l’orientation sexuelle, une diminution des comportements sexuels à risque et des taux d’ITSS. Elle permet également de doter les jeunes québécois.es de solides connaissances de leurs droits en matière de sexualité.

La Coalition ÉduSex

Formée en 2018, la Coalition ÉduSex porte la mission de garantir le droit à une éducation à la sexualité positive, inclusive et émancipatrice pour l’ensemble des jeunes au Québec. Cette coalition est composée d’une centaine d’organisations souhaitant que les apprentissages offerts en matière d’éducation à la sexualité dans les milieux scolaires soient représentatifs des différentes réalités et identités, et combattent les inégalités qui persistent.

Signez la pétition pour soutenir les revendications de la Coalition ÉduSex

edusex.ca

Facebook : https://www.facebook.com/coalitionedusex

Instagram : https://www.instagram.com/coalition_edusex/


Relation de presse

Jessica Legault

Co-coordonnatrice et responsable du dossier éducation à la sexualité à la FQPN

jlegault@fqpn.qc.ca

Télécharger le PDF en français
Télécharger le PDF en anglais



Site web réalisé par le Club Sexu